By Mustapha Sellali: Bab el Oued, Genoxy

Rue de la Blanchère, Bab el Oued

Reportage photo by Mustapha Sellali, qui suit l’article Carnet de Voyage: Bab el Oued.
Légendes by Mess in Maghreb.

_MG_7393
Safari urbain avec Brahim et Paco pour découvrir les graffitis du quartier.
_MG_7399
1,2,3 Viva L’Algérie. L’amour ne manque pas à la jeunesse. Elle en revanche manque d’attention.
_MG_7403
Genoxy avec la relève, Urban Salam dont un des membres est le petit frère de Paco.
_MG_7360
« Mais tu m’avoues que c’est pas facile d’être une source d’inspiration. Quand les jeunes voient qu’on prend pas au sérieux votre art et que vous n’êtes pas traités à votre juste valeur, c’est difficile de les convaincre de ne pas baisser les bras. Comme tu l’as souligné, ta génération et la leur ne se comprennent pas. Vous avez tous vécu une guerre dont eux ne se souviennent pas. »
_MG_7359
À l’intérieur d’un immeuble. On monte sur le toit.
_MG_7362
Cet immeuble a une vue à 360° sur le quartier. Ce toit était avant utilisé pour guetter les policiers pendant que les dealers travaillaient.
_MG_7368
Moi, ça me fait voyager dans un autre monde, à 20 minutes en voiture seulement.
_MG_7377
« Vous m’avez fait découvrir votre quartier, Richelieu. Le cinéma en ruine rue de la Blanchère, la maison de jeunes transformée en centre de désintox. Des centres de loisirs abandonnés comme vous. Pour passer le temps, même boire un verre est devenu impossible. »
_MG_7371
« T’as remarqué qu’il y a tous les jours des feux d’artifices? On célèbre rien, on a juste besoin de voir un peu de couleur et d’écouter du bruit. »
_MG_7358
En semaine à 9h du soir, Alger centre est déjà mort. À Bab el Oued les commerces sont ouverts et les rues sont pleines de riverains et de voitures.
_MG_7357
Adam est l’initiateur de cette belle rencontre (d’autres aussi). Adam travail dans le cinema et la musique. Il m’a abordé pour la première fois alors que je marchais sur la rue Didouche.
_MG_7342
On a fait l’interview dans une Pizzeria.
_MG_7336
Brahim: « Le rap m’a montré pleins de choses. Il m’a guidé, reconstruit et montré le bon chemin. »
_MG_7354
Genoxy: « Je remercie la sère-mi d’avoir fait de moi qui je suis. L’espoir ça existe, faut croire, continuer à avancer. C’est pas que du rap, c’est le souffle d’un vécu, un temps mort qui redonne la vie. » 

 

Publicités